Arbre marin imaginaire : édition Caraïbes

Décidément, le bord de mer est un sujet qui semble enflammer l’imagination des illustrateurs naturalistes…

En cherchant tout autre chose, j’ai découvert cette semaine une remarquable illustration tirée de The Natural History of Carolina, Florida, and the Bahamas Islands (1741) du naturaliste américain Mark Catesby (1683-1749).

 

Elle représente un flamant rouge des Bahamas (Phoenicopterus ruber) dressé avec une raideur un peu artificielle devant un étrange arbuste. En vis à vis, l’aquarelle qui a servi de modèle, aujourd’hui propriété de la Collection royale britannique, atteste de la fidélité de la gravure et montre l’ajout d’un paysage marin et de deux petites îles rocheuses.
La description du Royal Collection Trust parle d’un « buisson sans feuilles » identifié seulement par son nom latin : Keratophyton Dichotomum fuscum, nom purement descriptif qui peut se traduire par « plante cornée dichotomique brune ». Un buisson, vraiment ?

Dans son ouvrage, Catesby choisit souvent de représenter sur la même image des spécimens ayant des liens logiques : un prédateur avec sa proie, un herbivore avec la plante dont il se nourrit, un arboricole dans l’arbre qu’il occupe, etc.
Ici, pourtant, pas de lien précis pour justifier la juxtaposition du kératophyte et du flamant, qui se contente de filtrer l’eau peu profonde. Ils seraient donc simplement associés par leur lieu de vie : ce sont deux espèces aquatiques des Bahamas.

naturalhistoryCC1V1Cate_0289 petit

Le texte qui accompagne l’illustration ne cherche pas à justifier le duo et contredit même l’image de façon significative : il dit bien que le flamant atteint cinq pieds là où le kératophyte n’a qu’une « hauteur de deux pieds » et précise que ce dernier pousse sous l’eau, jusqu’à dix brasses de profondeur (plus de quinze mètres).

Ellisella elongata, Cuba, 2005 Fernándo Herranz Martín
Ellisella elongata, Cuba, 2005, © Fernándo Herranz Martín.

Cet arbuste n’en est donc pas un mais n’est même pas un végétal comme l’était l’algue du dictionnaire illustré dont j’ai parlé le mois dernier. C’est une gorgone, un type de corail branchu souple qui se rigidifie une fois sorti de l’eau. D’après ses branches et sa description textuelle, on peut supposer que cette gorgone des Bahamas est une espèce de gorgone-balai, ou de fouet de mer (Eunicea sp., Ellisella sp., voire Pseudoplexaura sp.), mais quelle que soit sa détermination exacte il ne fait pas de doute qu’elle ne croît pas hors de l’eau.

Dans le dictionnaire, l’illustrateur a probablement fait une erreur de bonne foi en interprétant les frondes séchées en éventail comme des sortes de palmes, mais dans le cas qui nous occupe ici le dessinateur est également l’auteur et se base sur des spécimens de première main.

Au contraire, il semble ici que Mark Catesby ait choisi de faire passer l’esthétique paysagère avant l’exactitude naturaliste en transformant un type de corail souple en arbuste littoral de plus d’un mètre et demi de de haut…

Ce parti pris purement décoratif est encore renforcé dans la planche suivante qui détaille la tête et en particulier le bec du flamant sur fond d’une autre gorgone :

Bec du flamant et kératophyte
Tête de flamant et kératophyte, pl. 74.

Celle-ci est appellée  Keratophyton fructicis specie, nigrum soit « plante cornée d’espèce buissonnante, noire ». Ce nom est explicité dans le texte :

Cette espèce diffère de la précédente en ce qu’elle est noire & qu’elle a une grosse tige, comme le tronc d’un arbre, qui passe par le milieu de la plante et envoie plusieurs grosses branches d’où sortent les petits rejettons [sic], qui sont plus tortus et plus minces que ceux de l’espèce précédence ; en sorte que celle-ci ressemble en gros à un arbre sans feuille.

Cela correspond à la description d’un éventail de mer, une gorgone plus ramifiée qu’un fouet de mer (peut-être une Gorgonia ventalina très sombre) et cela n’a, une fois encore, strictement rien à voir avec notre flamant…

Références

Une réflexion sur “Arbre marin imaginaire : édition Caraïbes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s