Cabinet de curiosités de Francesco Calzolari

Un regard de cette sorte

Qui peut classer une masse infinie d’objets ? Qui peut contracter leur définition en quelques mots ? Qui est capable de jeter un regard sur l’univers en d’en détacher la chose justement la plus singulière alors que tout y est aussi important et également admirable? Où commence et où finit un regard de cette sorte ?

Georg Foster, 1794.

Première traduction française : Ante ke Heesen, « Von Einraümen der Erkenntnis », dans Ante ke Heesen et Anette Michels (dir.), Auf/zu. Der Schrank  in den Wissenschaften, Berlin, Akademie Verlag, 2007, p. 90-97 ; cité dans : Ante ke Heesen, « Du rangement de la connaissance », dans Interpositions, Montage d’images et production de sens, Paris, Éditions de la maison des sciences de l’homme, 2014, p. 57-67.

Illustration : Frontispice de Francesco Calzolari, Musaeum Calceolarium, Verone, 1622.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s