Rotifère bdelloïde, © Specious Reasons, CC BY-NC

Avis de publication : le vermicelle, de Darwin à Frankenstein

Il y a un an et demi, je publiais ici un billet dont la rédaction m’avait fort amusée. Il était consacré à l’identification d’un animal microscopique dont la capacité de reviviscence était citée par Mary Shelley comme une inspiration de son Frankenstein. Ce billet a même été repris à l’automne dernier sur le blog du Comité de liaison des associations dix-neuviémistes, et mis à la une de la plateforme Hypothèses.

Vermicelle à la une

On m’a encouragée à soumettre cette anecdote à la vénérable revue britannique Notes and Queries, fondée il y a plus de cent soixante-dix ans pour publier de courtes notules sur la littérature et la philologie, et  mon article (en anglais et bien plus formel) y a été accepté.

Je suis heureuse d’annoncer qu’il vient tout juste d’être publié et que les premiers paragraphes sont disponibles en ligne. L’essentiel du contenu est déjà présent  dans le billet de blog correspondant, mais n’hésitez pas à me demander le pdf de l’article.

Image : rotifère bdelloïde, © 2015 Specious Reasons.

Une réflexion sur “Avis de publication : le vermicelle, de Darwin à Frankenstein

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s