Sur la piste de l’Amphisbène : pérégrinations d’un enfant de la Méduse

Comment un motif peut-il se propager d’une œuvre à l’autre, et d’un artiste à un autre à travers des décennies ? Par quels détours un animal imaginaire peut-il sauter d’une scène mythologique à un livre de zoologie exotique ? Continuer de lire « Sur la piste de l’Amphisbène : pérégrinations d’un enfant de la Méduse »

Lion de la République, Léopold Morice , 1883.

Marianne et le roi des animaux : histoire d’une étrange adoption

Depuis que la place de la République, à Paris, a été refaite et piétonnisée il y a une demi-douzaine d’années, la statue qui lui donne son nom est beaucoup plus accessible et le rebord de la fontaine qui l’entoure sert de point de rendez-vous et de banc tant aux autochtones qu’aux touristes fatigués. Continuer de lire « Marianne et le roi des animaux : histoire d’une étrange adoption »

La nouille de Frankenstein : le tourbillon avait des roues !

Frankenstein ou le Prométhée moderne a été publié par Mary Wollstonecraft Shelley en 1818, ce qui explique la floraison de manifestations, parutions, colloques (et même un site de sensibilisation à la science)  qui commémorent le bicentenaire de cette œuvre fondatrice. Continuer de lire « La nouille de Frankenstein : le tourbillon avait des roues ! »

dessin du tympan

Les arbres de pierre de Jacques Cœur

L’année dernière, j’ai passé une journée à visiter Bourges, cité charmante et pleine de jolies choses, et non, je ne parle pas seulement pour son immense muséum avec toute une salle consacrée aux chauves souris, où trône une statue monumentale de Camazotz, dieu-chauve-souris maya.

Je pense plutôt au le palais de Jacques Cœur, le plus bel hôtel gothique de France. Continuer de lire « Les arbres de pierre de Jacques Cœur »